Ukraine : déjà plus de 56 millions de dollars de dons en cryptomonnaies

L’Ukraine a déjà réussi à collecter plus de 56 millions de dollars de dons en cryptomonnaies grâce à 106 000 donateurs différents en quelques jours, et l’élan de solidarité de la part de la cryptosphère ne semble pas de signe d’essoufflement.

Les données partagées par la plateforme d’analyse blockchain Elliptic montrent que la collecte de fonds en crypto de l’Ukraine a atteint aujourd’hui 56,2 millions de dollars. La campagne a commencé par une annonce faite sur le compte Twitter officiel du pays le 26 février. Tout d’abord, l’Ukraine a accepté les dons en BTC, ETH et USDT, puis DOT avec l’appel du fondateur de Polkadot Wood, et enfin DOGE depuis hier.

L’Airdrop laisse sa place à des NFTs

D’autre part, le vice-premier ministre Mykhailo Fedorov a déclaré avoir annulé l’Airdrop, qui a été annoncé aux donateurs il y a quelques jours. Au lieu de cela, des NFTs ont été annoncés, dont la vente servira à aider l’armée ukrainienne.

Après mûre réflexion, nous avons décidé d’annuler l’Airdrop. Chaque jour, de plus en plus de personnes sont prêtes à aider l’Ukraine à lutter contre l’agression. A la place, nous annoncerons bientôt des NFTs pour soutenir les forces armées ukrainiennes. Nous n’avons pas l’intention d’émettre des jetons fongibles.“, a publié Fedorov sur son compte Twitter.

Le manager de Justin Bieber & Ariana Grande vend son manoir pour 18,5 millions de $ en Bitcoin

Scooter Braun, manager de Justin Bieber, Ariana Grande et Demi Lovato, entre autres, vient de vendre en Bitcoin un immense manoir au Texas.

Scooter Braun, le manager de talents qui a découvert le chanteur Justin Bieber et gère notamment Ariana Grande et Demi Lovato, a vendu sa maison au bord du lac à Austin, au Texas, à un magnat de la blockchain pour environ 18,5 millions de dollars. Ce qui est peu commun, c’est que l’acheteur a payé en BTC.

Selon le Wall Street Journal, il s’agirait de la plus grande transaction immobilière en crypto-monnaies au Texas et de l’une des plus importantes aux États-Unis. L’acheteur de la maison texane est Wayne Vaughan, PDG de Tierion, une startup qui enregistre les données sur blockchain.

Une personne familière avec l’affaire a révélé que Braun a ainsi reçu des Bitcoin comme paiement. Tierion a effectué un paiement à une société à responsabilité limitée (SARL) associée à Braun, selon les registres de propriété, en janvier 2022. De son côté, Braun avait acquis cette maison en 2020.

Crypto et immobilier, un phénomène mondial

De plus en plus de transactions immobilières se font en crypto-monnaies. Le phénomène se produit aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement.

Par exemple, en septembre 2021, une société immobilière de New York, Magnum, a commencé à accepter les BTC pour l’achat de propriétés dans la Grosse Pomme. De même, en Espagne, des ventes de propriétés en crypto ont été enregistrées dès 2018.

Après les NFTs, eBay pourrait accepter les cryptomonnaies

Jamie Iannone a déclaré lors d’un entretien téléphonique que la plateforme de commerce électronique eBay veut être la place de marché des générations Z et des millennials.

Les grandes plateformes de commerce électronique n’ont toujours pas franchi le pas des crypto-monnaies. Presque aucune n’accepte les monnaies numériques comme moyen de paiement, ce qui fait que la première à le faire deviendra le sujet de conversation majeur de la sphère crypto.

EBay étudie la possibilité d’ajouter les crypto-monnaies comme moyens de paiement. La firme pourrait faire une annonce le 10 mars lors de sa journée dédiée aux investisseurs, a déclaré son PDG Jamie Iannone.

Iannone insiste sur le fait que les Gen-Z sont une cible prioritaire pour sa plateforme. Ainsi, il a énuméré les différentes initiatives prises par eBay pour attirer cette génération de consommateurs d’aujourd’hui et de demain. EBay se concentre notamment sur les transactions liées aux baskets, l’une de ses catégories en forte croissance.

Jamie Iannone a ajouté qu’il avait observé que des transactions liées à des jetons non fongibles (NFT) avaient lieu sur eBay alors que l’entreprise n’avait pas fait d’annonce particulière.

Le marché des NFT a explosé en 2021, générant un volume d’échanges de plus de 23 milliards de dollars l’année dernière, selon la société d’analyse de blockchain DappRadar.

Bitcoin : le tourisme en hausse de 30% au Salvador depuis que le BTC est légal

Le Salvador a vu bondir de 30% son nombre de touristes après avoir fait de Bitcoin une monnaie légale, a déclaré le ministre du tourisme du pays. Le gouvernement a également expliqué que le fait d’avoir la plus célèbre des crypto-monnaies comme moyen de paiement officiel leur permet de faire des affaires plus facilement avec davantage de partenaires. Dans l’ensemble, l’étape consistant à faire du BTC une monnaie légale aide l’économie du Salvador.

Comment le Bitcoin aide-t-il le Salvador ?

Être la première nation à adopter le Bitcoin comme monnaie légale présente des avantages et des inconvénients. Le gouvernement du Salvador a publié un message sur le site du gouvernement indiquant que cette mesure permettait d’apporter au pays l’innovation et la liberté financière. Et le secteur qui en a le plus profité est le tourisme.

C’est devenu l’une des raisons pour lesquelles de nombreux curieux visitent cette petite nation d’Amérique centrale. Ils viennent pour voir comment la crypto fonctionne, explique le responsable du ministère du tourisme au Salvador. La croissance a même dépassé leurs attentes puisqu’ils ont reçu 1,4 million de visiteurs, ce qui est beaucoup plus que les 1,1 million prévus.

Le fait que le Bitcoin soit une monnaie légale facilite également les échanges avec de multiples partenaires dans le monde. Cela signifie qu’il aidera l’économie à se développer encore plus et sera également bénéfique pour le PIB du pays. Pour la première fois dans l’histoire du Salvador, la croissance du PIB a été supérieure à 10%.

D’autres nations pourraient bientôt adopter la BTC comme monnaie légale

Avec les avantages économiques dont bénéficie une petite nation comme le Salvador grâce au Bitcoin, de plus grands pays pourraient bientôt suivre. Il a déjà été signalé que de nombreuses nations envisagent de faire de Bitcoin une monnaie légale. Et avec cette dernière prise de parole du gouvernement du Salvador, cela pourrait se concrétiser encore plus rapidement.

Netflix prépare une documentaire sur le hack (120 000 Bitcoins !) de Bitfinex

Heather “Razzlekhan” Morgan et son mari, Ilya Lichtenstein, ont été accusés cette semaine d’avoir conspiré pour blanchir 119 754 bitcoins, qui ont été volés lors du piratage en 2016 de la bourse de crypto-monnaies Bitfinex. Une histoire qui devrait bientôt être disponible dans un documentaire sur Netflix.

Au moment du vol, la crypto-monnaie volée valait environ 63,7 millions de dollars. Aujourd’hui, elle vaut plus de 5 milliards de dollars. Lichtenstein et Morgan auraient blanchi environ 25 000 bitcoins, qui valent aujourd’hui 1,08 milliard de dollars, en utilisant de fausses identités et divers comptes pour acheter de l’or et des NFT. S’ils sont reconnus coupables, Lichtenstein et Morgan risquent jusqu’à 25 ans de prison.

Suite à des mandats de perquisition, les enquêteurs ont obtenu l’accès à un compte contrôlé par Lichtenstein. Il contenait les clés d’un portefeuille contenant plus de 94 000 bitcoins volés à Bitfinex. Les agents spéciaux ont saisi cette monnaie numérique, qui valait plus de 3,6 milliards de dollars en début de semaine.

Il s’agit de la plus importante saisie financière jamais réalisée par le ministère de la justice. Netflix de son côté parle de “la plus grande affaire de crime financier de l’histoire”.

Netflix, qui a mis le projet en route en un temps record, a confié la réalisation de la série documentaire à Chris Smith. Ce dernier a travaillé sur plusieurs projets basés sur des escroqueries et des crimes très médiatisés. Smith a réalisé un documentaire Netflix sur le tristement célèbre Fyre Festival, ainsi qu’une série documentaire sur la disparition de Madeleine McCann.

Uber va bientôt accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement

Les clients d’Uber pourront bientôt utiliser des Bitcoins pour payer leurs trajets, selon le grand patron de l’application de VTC.

Le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a déclaré que l’entreprise “a des conversations en permanence” sur l’opportunité de commencer à accepter les crypto-monnaies comme mode de paiement.

Uber va-t-il accepter les crypto-monnaies à l’avenir ? Absolument, à un moment donné“, a déclaré M. Khosrowshahi à Bloomberg.

Le dirigeant a cité quelques obstacles majeurs qui ont empêché Uber de prendre le train en marche. Il a souligné l’impact environnemental de l’extraction de crypto-monnaies, qui nécessite une énorme quantité d’électricité, ainsi que les coûts élevés des échanges d’actifs numériques.

Compte tenu de ces obstacles, M. Khosrowshahi a déclaré que ce n’était “pas le bon moment” pour Uber de s’impliquer.

Au fur et à mesure que le mécanisme d’échange devient moins coûteux et plus respectueux de l’environnement, je pense que vous nous verrez nous pencher un peu plus sur les crypto-monnaies“, a-t-il ajouté.

Les critiques ont exprimé leur inquiétude quant à la volatilité des crypto-monnaies lorsqu’on considère les actifs numériques comme une forme de paiement. Le prix du bitcoin est de 42 300 dollars ce samedi matin, ce qui représente une baisse considérable par rapport à son record historique de 69 000 dollars en novembre.

Les grandes entreprises ont été lentes à accepter les crypto-monnaies pour des transactions, bien que l’élan en faveur de cette pratique ait augmenté ces dernières années. Microsoft a commencé à accepter le Bitcoin comme forme de paiement dans sa boutique en ligne en 2014.

En janvier, Tesla a commencé à accepter le jeton de mème crypto Dogecoin pour certaines marchandises de sa boutique en ligne. Elon Musk, le fondateur de l’entreprise, est depuis longtemps un adepte du Bitcoin, du Dogecoin et d’autres crypto-monnaies.

Elon Musk a également incité d’autres entreprises à suivre son exemple. Le mois dernier, le milliardaire a déclaré qu’il accepterait de manger un Happy Meal à la télévision si le géant de la restauration rapide McDonald’s commençait à accepter les Dogecoins…

Portals lève 5 millions de $ pour construire sa ville dans le métavers

Portals a annoncé aujourd’hui avoir levé 5 millions de dollars lors d’un tour de table. L’entreprise consacrera cet argent à la construction de sa vision d’une métropole dans le métavers, construite sur la blockchain Solana.

La levée de fonds a été menée par Greylock avec la participation de Multicoin Capital, Solana Ventures, Foundation Capital, Alameda Research, ou encore Sino Global Capital. Sarah Guo, partenaire de Greylock, a déclaré : “Nous considérons Portals comme la plateforme métaverse par navigateur la plus prometteuse. Il s’agit d’un espace social que vous pouvez explorer, dans lequel vous pouvez investir, vous réunir avec d’autres et que vous pouvez vous approprier. Nous avons été époustouflés par la rapidité, la qualité et la vision de l’équipe. Avec une communauté en pleine expansion, ils sont en train de créer une ville virtuelle dense et amusante que les gens ont envie de visiter“.

Portals offre aux utilisateurs la possibilité de construire leur propre espace dans un métavers, qu’il s’agisse d’une vitrine, d’un bureau ou d’un autre espace social. Les utilisateurs ont à leur disposition la bibliothèque de ressources numériques de Portals pour construire leur espace. Ils peuvent inviter d’autres personnes dans leurs espaces et discuter par chat vocal, ou explorer la ville pour entrer dans les espaces des autres.

Adam Gomez, cofondateur de Portals, a déclaré : “Nous construisons un tout nouveau Times Square dans le métavers. Lorsque les joueurs sortent de leur espace, nous voulons que chaque pâté de maisons comporte des centaines de vitrines et de bâtiments à découvrir et à explorer. Nous construisons le métavers en privilégiant les navigateurs afin de le rendre aussi accessible que possible. Avec un chat vocal natif et des outils simples pour personnaliser les espaces, nous réduisons les obstacles à l’expérience du métavers.”

Étude : Cryptos & NFT, folie spéculative ou révolution technologique ?

Hier, l’IFOP a publié en partenariat avec Cointribune une enquête intitulée “Cryptomonnaies et NFT – Folie spéculative ou révolution technologique ?”.

Revenons sur les chiffres clés de cette étude qui sont pour le moins intéressants. On y apprend entre autres que :

  • 82% des Français connaissent les cryptomonnaies, c’est 24 points de plus que l’an dernier à la même date.
  • 25% connaissent les NFT. Ils sont même 51% chez les 18-24 ans.
  • 9 Français sur 10 connaissent Bitcoin même si près de la moitié ne voit pas précisément de quoi il s’agit
  • 3% des répondants ont déjà acheté des NFT. 5% n’ont pas encore franchi le cap mais aimeraient le faire.
  • 7% ont déjà investi sur des cryptomonnaies. 12% y songent (notamment les 18-34 ans).
  • 65% des Français considèrent les cryptomonnaies comme un phénomène de mode ou un produit purement spéculatif.
  • 50% les considèrent comme une révolution du concept de monnaies. 44% comme une nouvelle classe d’actifs au même titre que les actions ou métaux précieux.
  • 27% des français seraient prêts à acheter un objet numérique en NFT. 49% chez les 18-24 ans. Notamment des oeuvres d’art numériques ou du contenu additionnel pour un jeu-vidéo.
  • 57% des français sont inquiets par le développement des métavers. Ils sont même 65% parmi les crypto-investisseurs.
  • Enfin les détenteurs de crypto-actifs Français sont plutôt bullish sur le marché des cryptomonnaies (41%) et des NFT (57%).

Vous pouvez accéder gratuitement à la version complète de l’étude sur le site de l’IFOP. Une infographie est également disponible à cette adresse.

Pourquoi les jeux d’argent en crypto-monnaie sont l’avenir de l’industrie des casinos

L’industrie des casinos en ligne ne cesse de croître et d’évoluer. Les entreprises du secteur trouvent continuellement des moyens de faire en sorte que l’expérience de jeu de leurs clients s’améliore. C’est pourquoi elles veillent toujours à s’adapter aux dernières technologies, dont la blockchain.

Jusqu’à présent, en ce qui concerne la blockchain, ce qui est principalement présent dans l’industrie des casinos est l’utilisation de crypto-monnaies comme le Bitcoin et l’Ethereum. Les jeux en crypto-devises deviennent de plus en plus populaires et des sites de jeux réputés comme Playtech casino effectuent désormais des transactions avec leurs clients en Bitcoin et autres cryptos.

Jeux et crypto-monnaies

Il n’a pas fallu longtemps à l’industrie du jeu pour voir le potentiel des crypto-monnaies depuis qu’elles ont été mises à la disposition du public. C’est l’une des premières industries qui a adapté son utilisation et aujourd’hui, il y a énormément de casinos en ligne acceptant le Bitcoin comme méthode de paiement. Il existe même des casinos en ligne qui ne s’adresseraient qu’aux possesseurs de crypto-monnaies.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les joueurs en ligne commencent à se tourner vers les jeux d’argent en cryptos. En voici quelques-unes.

Anonymat

Grâce aux cryptos, les joueurs peuvent désormais s’adonner à leur passion sans divulguer leurs informations personnelles. Chaque fois que vous effectuez une transaction avec des bitcoins ou des altcoins, tout ce dont vous avez besoin est une adresse de portefeuille. Cela signifie qu’ils n’ont pas besoin de divulguer leurs données financières lorsqu’ils effectuent des dépôts sur leurs comptes.

Sécurité

Comme le bitcoin et les autres crypto-monnaies fonctionnent sur la technologie blockchain, les transactions sont faciles à contrôler. Les joueurs envoient toujours directement de l’argent au casino sans l’approbation de quiconque. Personne ne peut manipuler la transaction, qui est donc sûre. Cependant, assurez-vous toujours que vous envoyez les fonds à la bonne adresse de portefeuille.

Facilité d’utilisation

Il est relativement facile d’utiliser des crypto-monnaies pour jouer en ligne. C’est aussi un excellent moyen pour les joueurs d’éviter d’avoir des transactions de jeu sur leur compte. Il existe des pays où les gens ne sont pas autorisés à faire des emprunts si leur compte bancaire a été impliqué dans une transaction de jeu, comme en Irlande.

Pourquoi les jeux d’argent en crypto-monnaies se démocratisent

L’utilisation des crypto-monnaies est considérée par beaucoup comme l’avenir des transactions en ligne. C’est également le cas pour l’industrie des jeux d’argent. Beaucoup prédisent que les casinos en ligne s’appuieront fortement sur les cryptos à l’avenir. C’est logique car, pour les opérateurs en ligne, il est moins coûteux de traiter les transactions en crypto-monnaies.

Il est donc plus intéressant car rentable pour ces opérateurs de jeux d’argent d’utiliser les crypto-monnaies. En outre, le nombre de possesseurs de cryptos augmente sans cesse, ce qui fait d’eux une cible non négligeable pour ces sociétés…

Blockchain Cardano : Cardashift lève 10 millions de dollars

Après avoir obtenu un financement de 1,5 million de dollars lors d’une vente privée anticipée en octobre dernier, et 3 mois seulement après sa création, Cardashift vient d’annoncer la clôture réussie de son ICO via :

  • Une vente flash de 1,4 million de dollars en moins de 10 minutes : 3,8 millions de dollars ont été collectés.
  • Une vente publique de plus de 7 millions de dollars clôturée en 24 heures.

Cette étape majeure est un pas en avant pour Cardashift dans la réalisation de sa mission qui est de favoriser le développement durable, avec des produits et services alimentés par les technologies blockchain.

Cardashift bénéficie d’une communauté engagée de plus de 15 000 membres, dont de précieux partenaires financiers. En particulier Orange DAO, un fonds d’investissement formé par plus de 1 000 anciens de Y Combinator et destiné à soutenir les startups Web3 les plus prometteuses, qui a rejoint Cardashift en tant qu’investisseur clé.

Cardashift a attiré des experts du domaine en tant qu’ambassadeurs et conseillers. Parmi eux :

  • Guillaume Capelle, fondateur de SINGA
  • Joshua Akpan, fondateur de Liqwid Finance et de Proof of Africa
  • Sébastien Lyon, ancien directeur exécutif de l’UNICEF
  • Yvan Depierre, ancien directeur financier d’Apple France
  • Cassandre Domeneghetti, Ambassadeur de Cardano France

L’équipe derrière Cardashift se dit en bonne voie pour réaliser sa vision de créer une communauté dédiée à la génération de projets à impact.

C’est un grand succès pour l’équipe de Cardashift ainsi que pour la communauté qui nous a témoigné un soutien sans faille. Nous avons maintenant les moyens de prouver qu’une alternative est possible, en respectant notre planète et les humains qui la peuplent. Ensemble, nous façonnons dès maintenant un avenir plus désirable” a déclaré le PDG de Cardashift.