L’Oréal et Meta s’associent pour soutenir des startups françaises

Géant du cosmétique en France et dans le monde, le groupe L’Oréal est bien décidé à s’investir dans le métavers. Pour ce faire, le groupe industriel s’est associé au Meta pour fournir un accompagnement à des startups françaises impliquées dans cet univers virtuel.

L’Oréal et Meta soutiennent les startups françaises

C’est un secret de polichinelle : le métavers, cet univers virtuel axé sur l’immersion et l’interactivité des utilisateurs via des avatars sur des paysages en 3D, est l’objet d’une véritable révolution numérique. Forts de cette métarévolution, les groupes L’Oréal et Meta se lancent à la conquête de ces territoires virtuels en développant leurs activités respectives.

Cette volonté d’expansion du metaverse s’illustre par le soutien accordé par les deux entités à des startups françaises. En effet, les deux géants ont mis en place un programme incubateur des startups en France et consacré exclusivement à la créativité dans le metaverse. S’inscrivant dans une politique d’encouragement de la créativité dans le metaverse, ce programme verra le jour dès janvier 2023 et se déroulera jusqu’au mois de juin 2023.

 Véritablement innovant, ledit programme permettra l’accélération de l’essor de 5 startups françaises et différentes entre elles. Avec des domaines de prédilection comme la production 3D, la création d’avatars et leur portabilité ou encore les technologies de réalité augmentée, ce programme cible donc les startups françaises investies et spécialisées dans les thématiques relevant du metaverse.

Un accompagnement privilégié

Recensées et sélectionnées par les soins du jury de Meta et de L’Oréal, les 5 startups françaises bénéficieront d’un accompagnement de premier plan. Premier incubateur de startups au monde, Meta dispose de ressources impressionnantes et notamment la Station F à Paris.

Théâtre d’interactions et d’échanges avec d’autres startups, Station F permettra donc l’accélération des 5 startups choisies par Meta et L’Oréal avec des opportunités de développement de leurs réseaux et de leurs projets. Via ce programme d’accompagnement, ces 5 startups accèderont à un large éventail de technologies innovantes dans les locaux de la Station F.

En outre, elles bénéficieront également du soutien des chercheurs de Meta Al et d’un mentorat avisé du groupe industriel L’Oréal. Un soutien de choix profitable non seulement à leurs projets respectifs, mais à l’Europe toute entière.

Mark Zuckerberg : les NFTs vont débarquer sur Instagram

Les commentaires de Mark Zuckerberg au South by Southwest (SXSW) ont confirmé les rapports précédents selon lesquels Instagram se préparait se lancer dans le monde merveilleux des NFTs.

« Nous travaillons à apporter les NFT à Instagram à court terme« , a déclaré le PDG de Meta lors du festival South by Southwest d’Austin mardi, selon un tweet de Karissa Bell, rédactrice en chef d’Engadget. Mark Zuckerberg a toutefois ajouté : « je ne suis pas prêt aujourd’hui à annoncer exactement ce que cela sera« .

Casey Newton, rédacteur de la lettre d’information Platformer de The Verge, a tweeté que Zuckerberg a également dit que « si tout va bien » dans les mois à venir, les membres d’Instagram seront en mesure de minter leurs propres jetons non fongibles au sein de l’application.

En janvier, le Financial Times a rapporté que Meta travaillait sur des plans pour que les membres de Facebook et d’Instagram puissent afficher des NFT sur leurs profils, citant des sources proches du dossier.

En octobre de l’année dernière, Facebook a changé son nom en Meta pour refléter son intérêt pour le métavers et la réalité virtuelle. La société avait alors déclaré dans une présentation que son métavers prendrait en charge les NFT.

WhatsApp teste les paiements en cryptomonnaie via Novi

Meta, anciennement Facebook, permet à certains utilisateurs de son portefeuille de cryptomonnaies Novi aux États-Unis d’envoyer et de recevoir de l’argent via sa plateforme de messagerie WhatsApp. Cette fonctionnalité n’est actuellement disponible que pour un nombre limité d’utilisateurs et devrait être étendue prochainement.

Stéphane Kasriel, directeur de Novi, a déclaré que ce programme pilote permettra à l’entreprise de tester et d’apprendre quelles caractéristiques et fonctions sont les plus importantes pour les utilisateurs. Cela lui donnera également la possibilité de concentrer ses efforts sur l’amélioration de ces fonctionnalités.

Kasriel a promis dans une série de tweets publiés mercredi dernier que l’utilisation de WhatsApp pour envoyer et recevoir de l’argent serait « aussi facile que d’envoyer un message ». « Nous entendons souvent que les gens utilisent WhatsApp pour coordonner l’envoi d’argent à leurs proches, et Novi leur permet de le faire en toute sécurité, instantanément et sans frais. Les paiements apparaîtront directement dans le chat des utilisateurs », a-t-il expliqué.

Novi se décrit comme un portefeuille numérique qui aide les utilisateurs à envoyer et à recevoir de l’argent instantanément et en toute sécurité, à transférer de l’argent au-delà des frontières pour des besoins quotidiens, des dépenses mensuelles et des occasions spéciales, sans frais.

Lorsqu’un utilisateur ajoute de l’argent à son compte Novi, l’application le convertit en USDP (Pax Dollar), 1 USDP étant égal à 1 dollar américain. Le Pax Dollar est un stablecoin créé en 2018 dont la valeur est donc adossée au dollar américain. Elle est émise par Paxos Trust Company, une institution financière réglementée.