Binance lance OTC Trading Portal

Le célèbre exchange Binance vient d’annoncer le lancement d’OTC Trading Portal, une plateforme sur laquelle l’utilisateur peut passer des appels d’offre 24H/24 et 7J/7.

Les avantages de ce nouveau portail sont multiples :

  • Aucun frais lié à la transaction.
  • Les prix seront généralement plus avantageux que dans l’order book classique et le seront d’autant plus que l’offre sera importante.
  • Il n’y aura pas de limite de slippage.
  • Il n’y aura qu’un impact réduit sur le marché (équivalent à un Dark Pool).
  • Le règlement se fera directement sur le compte Binance, sans devoir attendre la confirmation de la Blockchain.

Conditions nécessaires :

  • La taille minimale des transactions est équivalente à 10,000 USDT.
  • Il faut un compte vérifié de niveau 2 (KYC uniquement)

Enfin, sachez que 25 Coins seront disponibles au lancement.

Informations :
Lien de la plateforme
Mail de contact
Tutoriel (en anglais)

Top 3 des raisons d’acheter des Bitcoin Cash

Les cryptomonnaies retrouvant des couleurs depuis quelques semaines, nous allons nous pencher sur les trois principales raisons pour lesquelles il peut être encore plus rentable d’acheter des Bitcoin Cash que d’acheter des Bitcoin. Tout d’abord, cet article examinera l’importance des performances du BCH sur les marchés pour orienter les attentes des investisseurs. Sa force technologique est la clé de sa croissance future.

Deuxièmement, la solide communauté de mineurs de BCH sera examinée pour comprendre son rôle dans la garantie de la valeur de ce coin. L’incitation à exploiter les cryptomonnaies peut souvent être négligée. Pour cette raison, l’article détaillera comment la force de la communauté minière du BCH peut contribuer à sa performance.

Troisièmement, l’article analysera le rôle de l’innovation du BCH au sein de sa communauté, qui est considéré comme cruciale pour la survie de la cryptodevise. En tant que tel, le rôle de la gestion de cette innovation est considéré comme positif pour développer la confiance dans la gestion continue du BCH.

Une cryptomonnaie reconnue

L’une des principales raisons d’envisager sérieusement d’acheter des BCH est la position constante qu’il a occupé sur le marché. En termes de capitalisation boursière, le Bitcoin Cash figure parmi les meilleures cryptodevises depuis sa création en 2017. Les informations fournies par CoinStats montrent que BCH est le quatrième altcoin en termes de capitalisation boursière, à plus de 8,5 milliards de dollars US.

Bien que cela ne semble pas être très long sur les marchés financiers traditionnels, la technologie sous-jacente du BCH est antérieure à 2017. En fait, la blockchain a son origine dans le bloc de genèse du bitcoin. Ce qu’il est important de savoir, c’est que la technologie sous-jacente soutient les transactions financières qui donnent à BCH son pouvoir en tant que monnaie, ou moyen de transaction.

Figure 1 – BCH en permanence Price Chance – CoinStats.com

Cela donne lieu à deux facteurs importants qui ont une grande part dans le succès de cet altcoin. Le premier est l’existence d’une forte communauté de développeurs. Deuxièmement, les mineurs sont incités à fournir la puissance de calcul nécessaire pour que les transactions puissent avoir lieu. Ces deux facteurs signifient que le BCH est en position de force pour rester technologiquement avancé et fournir l’utilité d’un moyen de transaction.

Le record de BCH a été atteint lors d’un bull run frénétique à la fin de l’année 2017. Suite à des mouvements plus larges du marché, le Bitcoin Cash est passé à 3 750,69 USD le 21 décembre 2017. Son prix le plus bas depuis lors a été de 80 dollars US le 15 décembre 2018. Au cours du second semestre de 2019, le prix du BCH a évolué dans une fourchette de 190 à 400 dollars US.

Une communauté minière forte

Une communauté minière forte est essentielle à la valeur de toute cryptomonnaie, y compris le BCH. En effet, la puissance de calcul nécessaire pour générer les transactions en Bitcoin Cash provient des mineurs eux-mêmes. Récemment, une proposition a été faite pour améliorer l’écosystème du BCH. Parmi celles-ci figurait la proposition d’introduire une taxe pour les mineurs pouvant atteindre 12,5 %.

Bien que cette proposition semble être déjà reportée, la contestabilité de la question est une indication forte de la santé du BCH. Ce que cela signifie pour la valeur du coin est intéressant. L’idée derrière la taxe des mineurs est de les forcer à contribuer à une partie de la récompense globale. Cela permettrait de consacrer davantage de ressources à l’amélioration des infrastructures du BCH.

Les plus grands pools miniers connus contrôlent 38% du hashrate du BCH. Cela signifie que 38% de toutes les récompenses en bloc vont à un petit groupe de mineurs. Il est dans leur intérêt de maintenir la rentabilité de l’exploitation du BCH.

Ce que cela signifie pour la valeur d’une cryptodevise, c’est que les grands mineurs ont intérêt à protéger le système de transactions dont ils tirent profit. Pour les investisseurs ayant des participations dans le BCH, cela n’empêche pas la volatilité de son marché. Ce que cela fera, c’est protéger le système contre les défaillances.

L’orientation technologique du BCH est fortement contestée

Distributed Ledger Technology est le terme formel pour un protocole blockchain établissant les bases de toutes les cryptomonnaies. Cet espace est hyper compétitif. Cela est vrai non seulement dans les cryptos, mais aussi dans d’autres secteurs économiques.

L’importance de ce concept ne peut pas être sous-estimée, en particulier en ce qui concerne le secteur hyperconcurrentiel de la technologie des registres distribués. La raison est que le BCH est en concurrence avec d’autres cryptocurrencies pour la domination du marché.

Cela signifie que les cryptodevises sont soumises à des pressions concurrentielles similaires pour survivre. Pour souligner ce fait, Bitcoin SV a été dévié de la chaîne principale de Bitcoin à la fin de 2018. Grâce à son protocole innovant d’identification des mineurs, le Bitcoin SV est devenu la cinquième plus grande crypto.

Avec une capitalisation boursière de 5,2 milliards de dollars US, le Bitcoin SV ne se situe qu’à 1,8 milliard de dollars US derrière la capitalisation boursière de BCH. En comparaison, le Bitcoin est le plus dominant, avec 66% de part de marché, selon BlockChair.com. BCH détient 2,68 % du marché. Bitcoin SV détient déjà une position forte de 2,01 %. Cela montre à quel point l’innovation est importante dans le monde des coins.

Pour assurer la continuité de l’innovation et la survie future, la taxe minière BCH a été proposée. Avec 12,5 % de toutes les récompenses en bloc détournées vers un fonds de développement, les ressources pourraient être allouées plus efficacement au financement de projets d’infrastructures.

La manière dont le softfork proposé est géré est un élément qui donnera une grande confiance aux investisseurs. Par exemple, un article influent publié sur le site read.cash suggère que le fonds de développement sera une excellente idée, malgré les “véritables désaccords philosophiques” au sein de la communauté du BCH.

En outre, Roger Verr a retiré son soutien à la proposition initiale en invoquant un manque de planification claire. Et cela s’ajoute aux autres parties prenantes qui ont exprimé leurs inquiétudes quant au manque de supervision d’une entité proposée à Hong Kong pour administrer le fonds de développement des infrastructures de la CTB.

Une croissance forte et une innovation décisive

Cet article a examiné les trois principales raisons d’acheter du Bitcoin Cash. Tout d’abord, l’article a évoqué les performances de BCH sur les marchés de la cryptographie. Il a été constaté que la force technologique de BCH est la clé de la croissance future.

Deuxièmement, la forte communauté de mineurs de BCH a été examinée pour comprendre son rôle dans la garantie de la valeur du Bitcoin Cash. Nous avons conclu que la force de la communauté minière du BCH a contribué de manière significative à la confiance des investisseurs.

Troisièmement, l’article a analysé le rôle de l’innovation et de la gestion de l’innovation pour la blockchain BCH à partir de la communauté éponyme. Le rôle de l’innovation a été considéré comme essentiel. En tant que tel, il a été démontré que le rôle d’assurer une innovation positive développait la confiance du marché dans la gestion continue de l’innovation de BCH.

Justice : le Bitcoin reconnu comme une “monnaie” en France ?

Il y a quelques jours, le tribunal de Commerce de Nanterre a officiellement reconnu le Bitcoin comme une monnaie, on plus précisément un “actif incorporel fongible”. C’est la première fois qu’une telle décision est rendue, selon Les Echos.

La décision est venue d’un différend entre la plate-forme d’échange de cryptomonnaies Paymium et la société d’investissement cryptographique BitSpread. Cette dernière avait contracté auprès de Paymium un prêt de 1000 BTC en 2014. Mais en 2017, le Bitcoin Cash a fait son apparition…

Le tribunal de Commerce de Nanterre a dû décider si BitSpread devait à Paymium une partie des Bitcoin Cash créés par le fork du Bitcoin. Il a finalement décidé que les Bitcoin Cash appartenaient à BitSpread, tout comme des dividendes sont versés à un actionnaire, puisque le Bitcoin était un actif fongible, tout comme l’argent.

Cette décision de justice devrait bénéficier au marché français du BTC. “Elle facilitera les transactions en bitcoins, comme les opérations de prêts ou de repo, et favorisera ainsi la liquidité du marché des cryptomonnaies“, a déclaré Hubert de Vauplane, avocat de Kramer & Levin, aux Echos.

Les décisions sur le statut juridique des cryptos sont importantes. Aux États-Unis, l’un des problèmes majeurs est de savoir si les tribunaux considèrent que certaines cryptodevises constituent des titres. En vertu de la loi américaine, les ventes de titres doivent être enregistrées auprès de la SEC. Et si un tribunal décide qu’un token est un titre, cela signifie que toute vente de jetons, comme les offres initiales de pièces, est illégale.

Au Royaume-Uni, une question très controversée est de savoir si le Bitcoin constitue une « propriété » ou une « information ». Si les tribunaux statuent que le BTC est considéré comme une propriété, ils peuvent poursuivre plus facilement les criminels et retourner les bitcoins volés à leurs propriétaires légitimes. Si les tribunaux jugent qu’il s’agit d’une information, il est plus difficile pour les victimes de vol de cryptomonnaies de récupérer leur argent…

Bitcoin : + de 7000 distributeurs de BTC & autres cryptos dans le monde

Malgré leurs frais élevés, on compte aujourd’hui plus de 7 000 distributeurs automatiques prenant en charge le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies.

Le nombre total de guichets automatiques Bitcoin vient de dépasser la barre des 7 000 dans le monde, et ceux-ci sont présents dans pas moins de 75 pays. Ce nombre n’a cessé d’augmenter depuis l’introduction du premier ATM Bitcoin en 2013. Selon les données fournies par Coin ATM Radar, ce dernier a augmenté de plus de 1 000 en 2020 seulement, dont la majorité a été déployée aux États-Unis.

À l’inverse, le Royaume-Uni, le Canada, l’Autriche et l’Espagne ont vu le nombre d’installations de cryptos-ATM stagner ou diminuer ces derniers mois. L’Asie est toujours à la traîne en termes d’installations de distributeurs de Bitcoin, avec seulement 1,8% de tous les DAB cryptographiques trouvés dans les pays asiatiques. La plupart se trouvent à Hong Kong. Néanmoins, presque tous les pays développés ont maintenant au moins un distributeur de cryptos, y compris presque tous les pays d’Europe et d’Amérique du Nord.

Un système hautement centralisé

Bien qu’il existe très exactement 7 044 distributeurs automatiques de cryptomonnaies sur la planète, ceux-ci sont contrôlés par un pool relativement restreint de 554 opérateurs. Cela signifie que le propriétaire d’une entreprise de cryptos-ATM gère environ 13 machines. Les frais facturés par ces opérateurs varient, mais ils ont tendance à être assez élevés. La plupart des distributeurs de Bitcoin facturant 7% de commission sur les achats de crypto-monnaie et 10% sur les ventes.

Il y a actuellement 42 fabricants différents d’ATM de Bitcoin en activité. Beaucoup livrent des machines dans le monde entier, tandis que certains n’opèrent que dans une juridiction particulière. Parmi eux, Genesis Coin et General Bytes sont responsables de la production de près des deux tiers de tous les DAB cryptographiques existants, qui coûtent entre 2 999 $ et 14 500 $. Pas étonnant que les frais soient si élevés…

Bitcoin : 4000 BTC vont être mis aux enchères aux États-Unis

Plus de 4000 bitcoins (pour un montant total de plus de 38 millions d’euros au moment de la publication de cet article) seront mis aux enchères par des responsables de l’application des lois américaines le 18 février.

L’US Marshals Service a déclaré qu’il mettra aux enchères 4040.54069820 BTC le mardi 18 février prochain. Un dépôt de 200 000 dollars était requis pour ceux qui souhaitent participer, et les candidats devaient s’inscrire avant le 12 février.

Le Marshals Service a tenu sa première vente aux enchères de bitcoins à l’été 2014. Elle avait vu l’investisseur Tim Draper acquérir près de 30000 BTC répartis sur 10 lots. Un certain nombre d’autres ventes aux enchères, comprenant des cryptomonnaies saisies lors de l’enquête du gouvernement américain sur le marché noir aujourd’hui disparu Silk Road ont eu lieu ces dernières années. La plus récente a eu lieu à la fin de l’année 2018.

La vente de ce mois-ci sera composée de quatre lots, à savoir : 2 500 BTC, 1 000 BTC, 500 BTC et 40,54069820 BTC. “L’USMS a informé tous les soumissionnaires de leur admissibilité à participer à l’enchère par courrier électronique le jeudi 13 février 2020, à 17 h 00 HNE“, a déclaré l’USMS dans un communiqué.

ETH : Shitcoin Wallet est en réalité un scam

Le responsable de la sécurité de la plateforme MyCrypto, Harry Denley, a récemment déclaré que le portefeuille Ethereum Shitcoin Wallet vole les mots de passe et les clés privées.

Le portefeuille Ethereum Shitcoin Wallet vole des mots de passe et des clés privées des portefeuilles cryptographiques, selon Harry Denley, le directeur de la sécurité de la société MyCrypto. Avec ces informations, les hackers derrière ce wallet auraient accès aux crypto-monnaies de leurs utilisateurs.

Shitcoin Wallet, qui a été lancé à la fin de l’année dernière, est téléchargeable en tant qu’extension pour Google Chrome. Cette extension invite les utilisateurs à créer des portefeuilles, qu’ils peuvent ensuite déverrouiller avec des clés privées ou un certificat d’authentification. Shitcoin Wallet affirme que ces clés sont cryptées, ce qui signifie que le service ne devrait pas pouvoir les lire…

Mais Denley a expliqué sur Twitter qu’elle injectait du code javascript malveillant pour voler des informations. Cela se produit de deux manières. Tout d’abord, l’extension recherche les informations d’identification de tout portefeuille créé par ses utilisateurs. Deuxièmement, lorsque ces derniers accèdent à Binance, Myetherwallet, Idex, NeoTracker ou encore Switcheo, l’extension vole les identifiants de connexion et les clés privées.

Heureusement, Shitcoin Wallet ne compte “que” quelques centaines utilisateurs, selon la page de l’extension sur le Chrome Web Store. “Shitcoin Wallet vole vos données de connexion et vos tokens. Ne la téléchargez pas, c’est un scam“, a par exemple commenté Tony Nicklow dans une critique à une étoile. Elle ne devrait pas tarder à être retirée par Google.

Investissements : les Millennials préfèrent le Bitcoin à Netflix

La dernière génération préfère investir dans le Bitcoin plutôt que dans Netflix ou Disney, selon la dernière analyse de Charles Schwab.

Un nouveau rapport du géant de l’investissement montre que les Millennials choisissent d’acheter des actions de Grayscale Bitcoin Trust (BTC) plutôt que celles de Microsoft, Walt Disney, Netflix ou l’action Berkshire Hathaway de Warren Buffett

Le rapport montre également que la génération Y alloue une plus grande partie de ses investissements de portefeuilles aux liquidités et aux fonds négociés en bourse (FNB) que les autres investisseurs. Les fonds communs de placement (FCP) et les actions Apple continuent de constituer la plus grande participation dans les comptes de tous les groupes d’âges, révèle Charles Schwab.

Les investisseurs de la génération X représentaient environ 42% des quelque 142 000 participants au régime de retraite, tandis que les baby-boomers et la génération Y représentaient respectivement 39% et 13%.

Les données du rapport confirment également que les fonds communs de placement détiennent toujours le plus grand pourcentage des investissements des participants, les baby-boomers leur allouant environ 39% de leurs portefeuilles. Les actions représentent la deuxième plus importante allocation de portefeuilles de toutes les générations confondues.

4,4 milliards de dollars de cryptomonnaies déjà volés en 2019

Selon un nouveau rapport de CipherTrace, les cybercriminels ont réussi à voler l’équivalent de 4,4 milliards de dollars de Bitcoin et autres crypto-monnaies au cours des neuf premiers mois de cette année seulement.

En 2018, 1,7 milliard de dollars de cryptosdevises ont été dérobés. Si l’on compare ces chiffres à ceux de 2019, on constate une augmentation de plus de 150%, et ce sans compter le dernier trimestre toujours en cours.

Les fraudes liées aux affaires PlusToken et QuadrigaCX sont les principales responsables de l’augmentation soudaine du nombre de crimes liés aux cryptoactifs. La cryptomonnaie sud-coréenne PlusToken s’est avérée être un scam à l’origine d’un vol estimé à 2,9 milliards de dollars de cryptos.

QuadrigaCX, quant à lui, était un exchange canadien qui a tout simplement cessé de fonctionner après le décès de son PDG. L’homme était semble-t-il le seul à détenir les clés privées contenant environ 192 millions de dollars en cryptomonnaies… Ces deux événements se sont produits au premier semestre de 2019.

Au cours des six premiers mois de 2019, les crypto-criminels ont ainsi réussi à voler plus de 4,26 milliards de dollars à leurs victimes. Le rapport de CipherTrace indique que la quantité monnaies cryptographiques volée entre juillet et septembre était plus basse que celle durant le même trimestre ces deux dernières années.

Il existe de nombreux problèmes de sécurité liés à l’utilisation et au stockage de vos crypto-monnaies sur les différents exchanges. Il est donc fortement recommandé de conserver tous vos jetons dans un portefeuille (ou wallet) physique comme le Ledger Nano S.

Domino’s Pizza fête ses 30 ans : 100 000€ de Bitcoin à gagner !

Cette année, Domino’s Pizza France fête ses 30 ans. Pour l’occasion, la célèbre franchise internationale de restauration rapide propose jusqu’au 6 octobre un jeu 100% gagnant qui récompensera 100 000 participants. La particularité de ce concours ? Le premier prix, 100 000 euros, pourra être perçu en cash ou en Bitcoin par le grand gagnant !

Après Burger King (lire : Allemagne : Burger King accepte désormais les paiements en Bitcoin (BTC)), c’est donc au tour de Domino’s Pizza de s’aventurer un peu plus dans le monde merveilleux des cryptomonnaies, ou du moins participer à leur démocratisation.

Comment participer ? 

Jusqu’au 06/10/2019, vous devez vous rendre sur le site www.dominos30ans.fr mis en place pour l’opération, afin d’obtenir un code pour chaque pizza achetée dans un des restaurants Domino’s de l’hexagone (jusqu’au 02/10/2019). Il ne vous reste plus qu’à tenter d’ouvrir le coffre à l’aide de votre code pour tenter de gagner des milliers de cadeaux dont un gros lot à 100 000€ en liquide ou en Bitcoins !

Notez toutefois que vous devez posséder un portefeuille Bitcoin pour pouvoir participer à ce concours (si vous choisissez la récompense en BTC, bien sûr). Par ailleurs, sachez que les Bitcoins seront envoyés sur le wallet de l’heureux gagnant au plus tard le lundi 16 décembre prochain. Bonne chance à tous, et n’abusez pas trop des pizzas Domino’s !

Allemagne : Burger King accepte désormais les paiements en Bitcoin (BTC)

La branche allemande de la célèbre chaîne de restauration rapide Burger King accepte désormais les paiements en Bitcoin (BTC) sur son site Web et sur son application mobile.

Sans surprise, les membres de la communauté crypto ont été les premiers a remarquer que le site officiel allemand de Burger King et son application mobile avaient discrètement vu apparaître le Bitcoin comme moyen de paiement accepté.

Cependant, on ne sait pas encore si la chaîne de restauration rapide envisage de déployer cette fonctionnalité dans ses magasins physiques, qui sont tout de même au nombre de 600 à travers l’Allemagne. Si cela arrive, Burger King pourrait ainsi suivre le chemin du leader du paiement au Brésil Cielo, en intégrant les paiements en Bitcoin (BTC) à ses bornes en magasin grâce à l’utilisation d’un code QR.

Burger King n’a pas encore communiqué au sujet de cette nouveauté, mais ce n’est pas la première fois que la chaîne de restauration rapide est associée au Bitcoin. À l’été 2017, la version russe de Burger King a annoncé qu’elle accepterait les paiements en BTC et a ensuite lancé sa propre monnaie virtuelle, le Whoppercoin. La même année, la plus célèbre des cryptodevises a commencé à être acceptée par un restaurant à Arnhem, une ville des Pays-Bas.