Le Libra de Facebook déjà entaché par de faux vendeurs

La crypto-monnaie proposée par Facebook, Libra, est déjà ternie par les fraudeurs en ligne qui prétendent vendre des libras avant son lancement effectif. Le Washington Post a rapporté qu’environ une douzaine d’escrocs sur Facebook et Instagram utilisaient de fausses publicités pour convaincre les utilisateurs d’acheter des libras, alors que la crypto-monnaie n’est pas encore disponible…

Facebook a supprimé un certain nombre de ces comptes frauduleux après avoir été contacté par le Washington Post lundi. Au moins un des comptes incluait une séquence vidéo du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, accompagnée d’un texte affirmant que Facebook vendait déjà 20 millions de libras. Bien sûr, le Libra n’a pas de valeur monétaire pour le moment, car il n’a pas été lancé.

Les dirigeants de Libra ont travaillé durement pour gagner la confiance des responsables gouvernementaux, dont plusieurs ont toutefois exprimé leur scepticisme quant au fait que Facebook puisse réglementer et sécuriser sa propre monnaie numérique. Facebook estime que le Libra contribuera à simplifier les transactions internationales dans une économie mondiale en croissance constante. La société prévoit d’utiliser la monnaie réelle pour soutenir le Libra, contrairement aux crypto-monnaies populaires telles que le Bitcoin.

Avant d’être disponible pour le public, la crypto-monnaie de Facebook fera l’objet d’un examen approfondi afin de s’assurer de sa conformité avec les réglementations gouvernementales. Le CEO de Libra, David Marcus, a comparu la semaine dernière devant deux comités distincts du Congrès pour des audiences sur le Libra et a déclaré que la crypto-monnaie ne se lancerait pas tant que toutes les préoccupations réglementaires ne seraient pas réglées.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)