Le premier ministre indien victime d’une escroquerie à la cryptomonnaie

Décidément, personne n’échappe aux hackers. Pas même le premier ministre indien, à la tête du pays le plus peuplé au monde ! Narendra Modi a en effet été la victime du groupe cybercriminel John Wick, qui a pris le contrôle de son compte pour promouvoir de faux dons de cryptos. Le piratage de ce compte, ultra suivi avec 2,5 millions de followers, a ainsi permis de diffusé toute une série de messages en faveur d’une fausse campagne de dons en Bitcoin et en Ethereum.

Les messages frauduleux incitaient les internautes à « faire un don généreux au Fonds national de secours du premier ministre pour le Covid-19 ». Des adresses de wallets Bitcoin et Ethereum s’affichaient pour les donateurs. Bref, l’arnaque parfaite qui fait appel à l’empathie de chacun.

Pour l’instant, on ignore encore le montant du préjudice, et le nombre de cryptomonnaies transféré aux pirates. Mais selon Cointelegraph, l’opération serait un petit échec, puisque les données de la blockchain ne montrent aucun versement. Twitter mène son enquête pour retrouver les fautifs.

L’affaire rappelle la vague de piratage qui a englouti Twitter en juin dernier, où le compte de Barack Obama notamment a été piraté pour aboutir aux mêmes résultats. En bref, il ne fait pas bon d’être une star sur le réseau social à l’oiseau !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)