Top 5 des cryptomonnaies à suivre en 2020

Quelles sont les cryptomonnaie les plus intéressantes en 2020 ? Vous pensez à Bitcoin et Ethereum. Évidemment, ces deux là sont un peu inévitables à l’heure actuelle, donc ils font partie, en toute logique, du portefeuille de chaque crypto investisseur qui gère ses investissements en bon père de famille, comme le disait autrefois le Code civil.

Les pourcentages sont à déterminer en fonction de l’appétence au risque de chacun, mais le Bitcoin, comme l’Ethereum, sont des valeurs relativement sûres. Et quand on dit relativement sûres, c’est vis à vis des autres cryptomonnaies, évidemment, puisque par rapport à un actif comme l’immobilier, ni le Bitcoin ni l’Ethereum ne sont stables. Mais bon, vous en avez certainement déjà, autant du Bitcoin que de l’Ethereum. Ils constituent certainement la majorité de votre portefeuille et c’est très bien comme ça.

Admettons donc que vous souhaitez aussi avoir d’autres actifs encore plus risqués. Qu’est ce qui pourrait vous intéresser en 2020 ?

Komodo (KMD)

D’abord, on a le Komodo : une cryptomonnaie qui a plein d’avantages. Déjà parce qu’elle partage en fait sa sécurité avec celle du Bitcoin. À intervalles réguliers, on a des blocs générés par le réseau Komodo qui sont ajoutés à la blockhcain Bitcoin via des nœuds spéciaux et qui permettent de graver dans la pierre l’état dans lequel elle est à un point donné. Donc la blockchain Komodo peut difficilement être attaquée sans qu’on ait d’abord attaqué le Bitcoin.

Ensuite, parce que le Komodo, ça n’est pas juste une chaîne : c’est un écosystème entier qui permet notamment de créer des chaînes filles. Le terme utilisé par l’équipe, c’est Smart Chain. Il s’agit en fait de chaînes créées avec des outils fournis par Komodo, indépendantes de la chaîne principale Komodo, avec leurs propres mécanismes de consensus, par exemple, mais qui bénéficient tout de même de la sécurité du Bitcoin parce que leurs transactions sont également sauvegardées sur la chaîne principale Komodo à intervalles réguliers, et cette chaîne principale est ensuite sauvegardée sur la blockchain du Bitcoin. Les jeunes filles peuvent même émettre leur propre jeton et devenir des plateformes à part entière.

Pour couronner le tout, Komodo offre la possibilité de réaliser des transactions anonymes avec la même technologie que ZCash et dispose de plusieurs services comme un échange décentralisé appelé AtomicDEX autrefois BarterDEX. Une plate forme innovante, donc, qui mérite au moins quelques minutes de votre temps.

ChainLink (LINK)

Une autre cryptomonnaie qui peut intéresser certains, c’est le ChainLink. L’idée derrière ChainLink, c’est de permettre aux contrats intelligents comme ceux existant sur la plate forme Ethereum, de devenir plus utiles en leur permettant d’accéder à des données en dehors de la blockchain. Puisque jusqu’à maintenant, les contrats intelligents, c’était quelque chose qui était un petit peu enfermé sur la blockchain, en quelque sorte, il n’y avait pas vraiment d’interaction avec le monde réel. Vous aurez peut être en fait déjà entendu parler du concept d’oracle. Un oracle, c’est tout simplement une source d’informations. Et le problème des oracles, c’est qu’on ne peut pas toujours leur faire confiance pour dire la vérité. Aujourd’hui, un contrat intelligent n’est pas forcément assez intelligent pour aller lui même faire une recherche Google et déterminer si l’oracle dit vrai ou non.

Donc, pour permettre aux contrats intelligents de connaître la véritable réponse à une question, il faut un système qui permet de choisir un oracle qui dit la vérité sans être capable de vérifier si ce que dit l’oracle est vrai. C’est le problème que ChainLink essaie de résoudre. Il s’agit donc d’un problème très important dans le monde de la blockchain, à partir du moment où l’on a besoin d’une source fiable et décentralisée d’informations. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Prenons par exemple celui des supermarchés qui utilisent une blockchain interne pour enregistrer des données de suivi de leurs aliments entre le producteur et les rayons. Aucun d’entre eux n’a besoin d’un oracle décentralisé. Les données sont rentrées par l’agriculteur, puis le chauffeur du camion, etc.

Donc les sources centralisées qui conviennent parfaitement aux supermarchés puisqu’elles sont de toute façon uniques. On ne va pas avoir plusieurs chauffeurs qui vont transporter le même produit en même temps et dont les données entreraient en conflit en cas de mensonge. Donc les supermarchés n’ont pas besoin de ChainLink dans ce cas là. Le ChainLink, du coup, propose de résoudre un problème concret, même si, selon nous, ce n’est pas une crypto qui va radicalement changer le monde parce que tout le monde n’en a pas forcément besoin. Malgré tout, c’est un actif avec une performance assez incroyable au niveau du prix, qui a su rester assez élevé, même pendant la chute commencée avec le confinement. A vous de décider maintenant s’il mérite le prix qu’il a aujourd’hui.

Nano (NANO)

Vous ne connaissez peut être pas le Nano puisque c’est une cryptomonnaie qui s’est faite assez discrète depuis le début 2018. Alors appelée RaiBlocks, cette monnaie ultra-rapide, qui n’était disponible que sur un nombre très restreint de plateformes d’échange, a vu l’une de ses plateformes disparaître avec l’argent du public. Francesco Fiorano et sa création BitGrail, la plateforme mal faite et pleine de trous sont responsables de la déchéance RaiBlocks puisqu’ils ont perdu une grande partie des actifs détenus par leurs clients. Et les problèmes rencontrés n’était aucunement liés au RaiBlocks lui-même, puisque BitGrail a également perdu une partie de l’Ethereum de ses clients, par exemple. Mais le mal était fait et l’opinion publique est devenue assez négative. Aujourd’hui, après avoir changé de nom et être devenu le Nano, cette cryptomonnaie stagne toujours à 50 centimes l’unité, bien loin des sommets à 35 dollars qu’elle a vus en 2018.

Et pourtant, il s’agit toujours d’une monnaie extrêmement rapide, sans aucun frais de transaction, facile à utiliser et qui ne demande pas de passer par une deuxième couche, comme le Lightning Network. Pour faire du Nano une crypto monnaie idéale selon les standards actuels, il ne manquerait plus qu’une protection solide de l’anonymat. Malheureusement, ça ne semble pas possible facilement pour l’instant et l’équipe Nano a décidé de se concentrer sur le problème le plus important, qui est de créer une monnaie suffisamment rapide pour être utilisée quotidiennement. L’anonymat viendra une fois que cet objectif aura été atteint et ce n’est donc pas pour tout de suite. Si vous souhaitez investir dans une crypto qui essaie de se rapprocher de ce que le Bitcoin devrait être, vous pouvez regarder le Nano d’un petit peu plus près.

Tezos (XTZ)

Ensuite, il y a le Tezos. C’est une plateforme dédiée aux contrats intelligents très sécurisés, imaginée par un Français et qui offre la possibilité de coder ses contrats en plusieurs langages. Trois points positifs qui font que Tezos mérite votre attention et peut être qu’elle mérite aussi d’occuper une partie de votre portefeuille de cryptomonnaies.

Basic Attention Token (BAT)

Nous allons terminer ce top sur le fameux BAT, pour Basic Attention Token, que nous autres Français devrions en toute logique appeler JAB, pour Jeton d’Attention Basique. Son utilité est, pour résumer, de proposer une plateforme à vocation universelle pour tout ce qui concerne la publicité sur Internet.

En pratique, comment cela fonctionne ? Tout simplement. À chaque fois que le propriétaire d’un site Web montre une pub à quelqu’un, des jetons sont distribués d’abord à la personne qui visionne la pub (donc 70% des jetons en question).

D’autres jetons sont distribués au propriétaire du site et une dernière partie est distribuée à l’équipe BAT pour financer le fonctionnement du système. C’est donc une cryptomonnaie très originale parce qu’en plus d’avoir un objectif qui lui confère un véritable potentiel de croissance, vous avez la possibilité d’en gagner gratuitement sans même en acheter, tout simplement en devenant utilisateur du système. Donc, cette crypto monnaie peut faire partie de votre portefeuille pour la modique somme de 0 euro.

Pour l’instant, il faudra avoir recours au navigateur développé par l’équipe BAT dénommé Brave. Basé sur Chromium, ce dernier a été lourdement modifié pour être plus léger, pour intégrer le système de récompenses de navigation que j’ai décrit, et aussi pour protéger votre vie privée. A l’instar de Firefox, Brave est un navigateur qui fait tout ce qu’il peut pour protéger ses utilisateurs. Et cela se voit quand on regarde le nombre de téléchargements : plus de 40 millions en novembre 2019. Et une fois le navigateur installé en quelques étapes, vous pourrez être payé à chaque fois que vous verrez des pubs. Avec une utilité pareille, un produit aussi bien à une capitalisation aussi basse puisque c’est 5 fois plus bas que le LINK. Par exemple, le jeton BAT mérite toute votre attention.

Avant de finir cet article, nous allons mentionner brièvement une petite cryptomonnaie bien loin des feux de la rampe et qui est très originale, C’est le Nyzo. Comme beaucoup d’autres, elle tente de résoudre le problème triple de la cryptomonnaie, qui est de réussir à mettre en place un réseau à la fois sécurisé, rapide et décentralisé. Pour cela, le Nyzo a recours à un mécanisme de consensus tout simplement unique. Et même si c’est un projet à capitalisation très basse, plutôt récent et qui n’a pas encore vraiment fait ses preuves, il peut valoir le détour si vous avez 50 euros à perdre et que vous croyez au potentiel de la chose.

Source : Cryptoast

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)