Les crypto-crimes ont déjà coûté 2,3 milliards de dollars à la Corée du Sud

Le gouvernement sud-coréen a annoncé que près de 2,7 milliards de wons (2,3 milliards de dollars) avaient été perdus dans des crimes liés aux monnaies numériques. Le 21 juillet, le ministère de la Justice a déclaré que les pertes résultaient principalement d’escroqueries liées à la cryptographie, de détournement de fonds, de systèmes de Ponzi ainsi que d’opération de change illégales.

Les données ont été recueillies de juillet 2017 à juin 2019. Le ministère de la Justice a ajouté que les forces de l’ordre avaient arrêté 420 personnes impliquées dans des crypto-crimes et en avaient condamné 132 au cours de cette période.

Il est essentiel de noter que les fonds perdus lors des piratages d’échange de crypto-monnaie n’ont pas été inclus dans le calcul. Bithumb, l’une des principales plateformes d’échanges de cryptomonnaies, a subi deux piratages au cours de cette période. L’exchange a perdu environ 30 millions de dollars l’an dernier, alors qu’en 2019, 13 millions de dollars étaient entre les mains de pirates.

L’activité d’échange de cryptomonnaies continue de croître en Corée du Sud. On estime que plus de 200 entreprises offrent des services d’échange de devises numériques.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)